Rétro 2010 Médéric : Il a manqué le dessert

  Pourvu d’un podium en 2009 , Médéric espérait donc logiquement renouer avec ce plaisir en 2010 . Bien qu’il l’a effleuré cette saison , il n’a , hélas , pas réussi à ramener un bouquet à la maison . Retour sur sa saison en dents de scie .

 mdricduchne.bmp

  Et on remonte le temps jusqu’au 14 Mars 2010 pour sa première course de l’année à Rieux . Pour démarrer la saison , pas évident de courir à domicile surtout quand on est le seul représentant de son club . Malgré ça , tout se passera bien dans un premier temps . Il faut dire que les dernières sorties hivernales de l’unique cadet du VS Rieuxois 56 avaient de quoi donner confiance . Hélas , à l’entame du dernier tour , il y a eu comme une c… dans le potage . Une bonne crampe à la cuisse l’a obligé à s’arrêter au pied du podium avec les regrets qui vont avec . Un départ très frustrant donc pour Médéric . Il lui fallait vite oublier cette histoire et à St-Malo-de-Phily , il accroche une 11è place dans un sprint en côte au milieu de quelques cadors comme Axel Gestin , vainqueur en fin de saison du Tour de Vendée cadets .

mdricpllan.jpg

 Le voilà un peu rassuré , la saison peut donc reprendre son cours . Après un passage à Plélan-le-Grand (photo) , un nouveau coup de malchance va lui tomber dessus le 04 Avril à Languidic . Une course sous la pluie où il va chuter . Sans mal heureusement mais qui le contraindra à abandonner .

 Mais encore une fois , il va vite relever la tête en terminant 10è à St-Marcel après avoir résisté à la sélection importante par l’arrière . De toutes façons , dès que la route s’élève , il est sur son terrain . C’est pourquoi , les circuits plats , il n’aime pas . Ce qui se constatera à Péaule le 18 Avril .

 mdricstsglin.jpg

 Voici d’ailleurs une parfaite illustration de sa saison en dents de scie puisqu’une semaine après Péaule où il a décroché en restant trop derrière , Médéric va empocher la 4è place à St-Séglin (photo) en finissant dans la roue de la 3è marche du podium . L’arrivée était en bosse … forcément !!

 Alors puisqu’il est efficace sur les circuits vallonnés , il emploi les grands moyens ; disons la voiture des parents avec chauffeurs bien sûr et surtout leur portefeuille pour faire le plein . Car le week-end suivant , pour que ça monte , il faut aller à Gourin et Gourin n’est pas vraiment dans le Pays de Vilaine mais plutôt au coeur des Montagnes Noires à l’autre bout du Morbihan . 150 km plus tard , la pluie les acceuille et les bosses surtout . A croire que la poisse aime le frapper toujours quand il ne faut pas , il va subir plusieurs problèmes mécaniques alors qu’il était en course pour la 2è place avec le groupe de contre . Et pour parfumer le tout , il sera classé 16è au lieu de 12 . Encore une fois , il y a de quoi avoir des regrets .

 La suite du mois de Mai ne sera pas autant décevante même si à Rieux , il aurait mérité mieux que la 13è place mais sur ce coup là , il a peut-être manqué de concentration . Il était tellement bien qu’il pensait repartir pour un tour . Mais ça , ça va devenir sa marque de fabrique .

 mdricfrel.jpg

  Puis le 16 Mai , il finira 7è à Férel (photo) après avoir décidé d’y aller au dernier moment . Et la chance semble enfin lui sourire d’une certaine manière . En effet , à St-Jean-de-Villenard , sa peur de frotter au moment du sprint d’arrivée va pour une fois lui servir . Celà lui permettra d’éviter la chute collective au sein du peloton .

 Et si c’était le signe que le vent à tourné . C’est ce qu’on continuait à croire suite à son passage à La Bazouge-du-Désert 15 jours plus tard . Très à l’aise sur ce circuit vallonné , il terminera 5è alors que son groupe arrivait pour la 3è place . Il sera pourtant classé 13è dans un premier temps . En fait , les commissaires ont inversé son dossard avec le coureur classé 13è . Ce dernier , fair-play , viendra de lui-même confirmé l’erreur et ainsi , chacun s’est retrouvé à la bonne place . A une semaine du championnat du Morbihan , ça tombe plutôt bien .

  mdricneuillac.jpg

 Direction donc Neuillac (photo) à l’autre bout du département pour un championnat matinal divisé en 12 tours d’une boucle au relief qu’il affectionne . Et ça recommence  … Le sort s’acharne de nouveau sur lui . Il chute et perd beaucoup de temps étant donné qu’il doit attendre le dépannage d’une voiture neutre pour remplacer sa roue avant . Bien que Médéric s’en sort entier , il s’en serait encore une fois bien passé . Il repart avec 1 minute de retard et cette minute , il va l’a boucher . Impressionnant sur ce coup là . Ce retour l’aura cependant obligé à griller de précieuses cartouches . Il décrochera donc assez vite ensuite vu qu’en cette fin de course , le rythme s’était nettement accéléré .

 Après cette histoire , on avait presqu’envie de dire qu’il lui manquait plus que la crevaison et il aura tout eu . Et bien , il suffisait de demander poliment pour que cette crevaison lui soit servie sur un plateau à Pancé le dimanche suivant . A défaut de participer au championnat de Bretagne le 11 Juillet , il sera contraint d’aller se perdre dans le Sud de la Loire-Atlantique dans le marais du Lac de Grand-Lieu au milieu , surtout , de quelques rond-points . Pas à l’aise du tout , il finira lâché .

 Il ne prévoit donc pas de courir le week-end suivant mais va changer d’avis au dernier moment pour se rendre finalement à Taupont . Un choix qui a bien failli être payant . Très payant même . Alors que la course semble dédiée à se finir au sprint , il va tenter sa chance une dernière fois dans le dernier tour . Et là commence un duel avec le peloton qui va lui faire monter l’adrénaline . Parti en bas d’un très long faux-plat , tout le monde le voyait gagner en débouchant dans la ligne droite d’arrivée . Mais cette ligne droite finale va lui être cruelle . Repris à 50 mètres de la ligne , cette fois , sa chance est définitivement passée . L’occasion de monter sur le podium ne se représentera plus .

 Médéric raccrochera le vélo au soir de sa course de Louvigné-du-Désert le 05 Septembre . Entre Taupont et Louvigné , ses sensations auront régressé petit à petit et il était donc l’heure de s’arrêter pour 2010 . Tout au long de ses 23 courses de la saison 2010 , Médéric aura tout connu en matière de poisse et aurait bien aimé en dire autant en réussite . Hélas , il est un peu resté sur sa faim . Maintenant , place à 2011 où il n’aura rien à perdre puisqu’il va découvrir le monde des juniors et des 3è catégorie .

 L’avis de Médéric :

  » C’est une saison en demie-teinte . J’ai progressé par rapport à 2009 mais mon objectif était de faire quelques podiums . Je suis donc un peu déçu d’autant plus que sur certaines courses , il s’en est fallu de peu comme à St-Séglin ou à Taupont . Je me rends compte aussi de certaines  erreurs que j’aurais pu éviter . J’attends le passage en juniors avec impatience . Mon but est de tenir dans le peloton sans appréhension et après on verra … En tout cas , la motivation et l’envie sont là .

 Le Mot du Président :

  » Médéric est un coureur discret et volontaire ; ses scéances d’entrainements ont peut-être eu tendance à lui brûler les ailes sur les épreuves cadets . L’épreuve de Rieux en Mars en est l’illustration . Mais je pense que son travail va lui faciliter la transition de cadet en junior . Il faudra qu’il laisse son chat noir sur le bord de la route pour avoir un peu plus confiance en lui au milieu du paquet , un peu à l’image d’un certain « Pétaki » à une certaine époque . Pour en revenir à sa saison passée , Médéric m’a fortement impressionné sur l’épreuve du championnat du Morbihan à Neuillac : après avoir chuté en tout début de course , il réussira à revenir seul sur le paquet malgré la minute de retard . Le difficile circuit de St-Séglin est un terrain de jeu apprécié par Médéric , il en aura ramené une belle 4è place . Et sinon , il a eu toutes les avaries d’un coureur : la chute , les crevaisons , les erreurs de classement … alors maintenant que tout ça est passé pour lui en 2010 , place à 2011 . Bonne chance et bienvenue dans le monde des grands Médé !!!

 

Laisser un commentaire